CEV/F.E.F.A.F./MMMEurope – CAMPAGNE EUROSTAT 2003-2004

Nom: Campagne eurostat/eurobaromêtre BUT

 

 

 

 

 

 

 

 

obtenir une rubrique dans les statistiques nationales, européennes et mondiales

“personnes actives non rémunérées” comme ……

pour toute personne effectuant un travail bénévole apportant une valeur ajoutée – humaine, sociale et économique- à la société. Ils sont “actifs sans rémunération

Pourquoi:

Actuellement ces personnes – homme et femme – actives n'ont aucunes rubriques permettant de prendre en compte la Valeur Ajoutée qu'ils apportent à la société. Elles sont répertoriées parmi les “inactifs comme les chômeurs, les retraités, les étudiants, les enfants etc ….” Seul(e)s les citoyen(ne)s européen(ne)s ayant un emploi rémunéré sont considéré(é)s comme actif(ve)s et repris(es) dans les statistiques.

Public CIBLE

Toute personne effectuant un travail sans rémunération quelque soit l'endroit où elle l'effectue et le temps imparti à ce travail.

EFFETS NOVATEURS

En reconnaissant comme “personnes actives” les femmes et les hommes effectuant un travail sans rémunération, à temps plein ou partiel, cette rubrique aura pour effet de,

1- reconnaître la valeur humaine sociale et économique de ce travail bénévole et de mettre en application les décisions prises aux cours des Conférences de l'ONU de Nairobi (85), Pékin(95), Copenhague(95), Madrid(2002) et Berlin (2002); – continuer à nier ce travail invisible, provoquera par sa disparition inévitable, non seulement une augmentation des dépenses sociales mais surtout un recul du développement social dans une société solidaire

2- pour les personnes qui accomplissent ce travail non-rémunéré, leur conférer une dignité et une citoyenneté dans une société basée sur les valeurs humaines et non plus exclusivement financières.

3- rendre visible une partie importante du travail invisible et bénévole et ceux qui l'accomplissent – actuellement principalement les femmes – et donc
- améliorer la prise en considération du poids de celles-ci dans l'économie et le développement de la société;
- diminuer le risque de paupérisation et de précarité auxquelles elles sont exposées;
- augmenter l'égalité homme-femme

4- en élargissant la notion de “travail”, concilier l'emploi rémunéré avec le travail non rémunéré.

Cadre du projet:

Les statistiques européennes et “onusiennes” étant étroitement liées aux statistiques nationales et aux recommandations du BIT, l'action se situe à plusieurs niveaux:

-niveau National: faire l'état des lieux complet de ce qui existe dans les pays membres et candidats.

-niveau Européen: faire le lien entre les obligations des Etats Membres et l'UE, et obtenir l'application de directives, rapports et recommandations du PE (tel le Rapport Keppelhoff-Riechert doc PE 148.132 d4 24 juin 93)

-niveau Mondial: promouvoir la mise en pratique des décisions prises au cours des dernières Conférences Mondiales de l'ONU

Eurobaromètre a publier des statistiques sur les discriminations dans l'Union Européenne.

De plus: Madame Diamantopoulou, Commissaire Européen aux Affaires Sociales a lancé en mai 2003, une campagne contre la discrimination. Cette campagne durera deux ans. Le premier volet porte sur les discriminations sur les lieux de travail (emploi rémunéré).

ACTEURS

1- CEV, F.E.F.A.F. et MMM au niveau européen et mondial et leurs associations membres au niveau national

2- Un groupe d'expert-chercheurs universitaires de plusieurs Pays Membres et Candidats& lt;/P>

3- partenariat avec d'autres ONGs Européennes des Pays Membres et Candidats

CIBLES

-eurostat/EUROBAROMETRE

-CEIES

-BIT

-Statistiques nationales y compris Pays Candidats

Pour les parents- homme et femme- au foyer

obtenir une rubrique dans les statistiques nationales, européennes et mondiales

“personnes actives non rémunérées” comme parent -homme et femme- au foyer……

effectuant bénévolement à temps plein ou partiel le travail familial de soin et d'éducation pour les membres de leur famille: enfants, parents âgés et/ou handicapés. Elles sont “actives sans rémunération

Pourquoi:

Actuellement, ces parents actifs n'ont aucune rubrique permettant de les reconnaître. Or, ces parents actifs au foyer

·sont en âge d'être repris dans les actifs dans le marché de l'emploi rémunéré mais ne sont ni chômeurs, ni retraités et ne bénéficient d'aucun revenu de remplacement

Dans certains Pays Membres:
- le terme de “femme au foyer” ou “mère de famille” est une appellation reconnue comme profession
- ils/elles reçoivent une allocation ou un revenu de remplacement

·tout comme les bénévoles actifs dans l'associatif, ils effectuent un travail qui est un Service apportant une Valeur humaine, sociale et économique Ajoutée à la Société.

·de plus, EUROSTAT a mis sur pied une Task Force réunissant des spécialistes de la comptabilité nationale et des statistiques sociales avec comme objectif de formuler des propositions visant à développer une méthodologie harmonisée d'établissement des comptes satellites des ménages et à comptabiliser la valeur économique du travail familial.

Public CIBLE

Tout citoyen européen – hommes et femmes – en âge 'd'emploi rémunéré” assurant bénévolement, à temps plein ou partiel, le travail familial de soins et d'éducation pour les personnes dépendantes de leur famille: enfants, parents âgés et/ou handicapés. (nb: dans l'UE, les parents sont légalement obligés d'assurer les soins et l'éducation de leurs enfants.)

EFFETS NOVATEURS

En reconnaissant comme “personnes actives” les femmes et les hommes effectuant le travail familial de soin et d'éducation dans leur famille, à temps plein ou partiel, cette rubrique aura pour effet de,

1- reconnaître la valeur humaine sociale et économique de ce travail familial bénévole et de mettre en application les décisions prises aux cours des Conférences de l'ONU de Nairobi (85), Pékin(95), Copenhague(95), Madrid(2002) et Berlin (2002) ; – continuer à nier ce travail invisible, provoquera par sa disparition inévitable, non seulement une augmentation des dépenses sociales mais surtout un recul du développement social dans une société solidaire

2- pour les personnes qui accomplissent ce travail familial, leur conférer une dignité et une citoyenneté dans une société basée sur les valeurs humaines et non plus exclusivement financières

3- à plus long terme, motivera plus d'hommes à prendre en charge cette part de responsabilités familiales améliorant ainsi la conciliation vie familiale et professionnelle des femmes par un réel partage des tâches au sein des familles

4- rendre visible une partie importante du travail invisible et bénévole et ceux qui l'accomplissent – actuellement principalement les femmes -; et donc
- améliorer la prise en considération du poids de celles-ci dans l'économie et le développement de la société;
- diminuer le risque de paupérisation et de précarité auxquelles elles sont exposées;
- augmenter l'égalité homme-femme

5- en élargissant la notion de “travail”, concilier l'emploi rémunéré avec le travail familial de soin et d'éducation et le travail bénévole

Les premières applications pratiques seraient de permettre la comptabilisation de ce temps de travail familial à temps plein ou partiel dans le calcul des pensions et d'indemnité en cas d'accident.

Pour celles qui l'accomplissent: ouvrir des possibilités réelles d'insertion et de réinsertion dans le monde de l'emploi rémunéré, l'accès au “Life Long Learning” pour leur épanouissement personnel et, pour les bénéficiaires âgées, un niveau de vie décent et un accès égal à des soins de santé.

La reconnaissance d'un statut propre de “travailleur familial pour sa famille” rendrait possible un réel choix de vie en fonction des besoins des différents membres de la famille tout au long de la vie des femmes.

ACTEURS

1- CEV, F.E.F.A.F. et MMM au niveau européen et mondial et leurs associations membres au niveau national

2- Un groupe d'expert-chercheurs universitaires de plusieurs Pays Membres et Candidats

3- partenariat avec d'autres ONGs Européennes des Pays Membres et Candidats, demandant la reconnaissance de la valeur humaine, économique et sociale du travail familial de soin et d'éducation.

CIBLES

-eurostat/EUROBAROMETRE au niveau Européen

-CEIES et Statistiques nationales y compris Pays Candidats ( et de la zone ECE de l'ONU- USA et Canada)

-BIT (à Genève, Agence de l'ONU)

SUPPORTs

1-textes de l'ONU: Nairobi, Pékin, Copenhague, Madrid et Berlin, Droits de l'Enfant (cfr annexe)

2-Charte Européenne des Droits Fondamentaux et Art 13 du Traité de Maastricht (non-discrimination)

3-Législations nationales et systèmes sociaux nationaux (allocations accordées dans différents pays européens)

Condividi questo articolo