Congrès de Rome

Travail domestique et ègalitè de chance

Je pense que l'expression «égalité de chance» contient un double sens qui ne me semble pas toujours pris en considération. Quand, jusqu'il y a peu de temps, on parlait en général d'égalité, des même droits pour les femmes et les hommes, on n'exprimait pas encore pleinement l'autre aspect que le mot droit porte en lui-même. C'était le temps de la lutte pour l'émancipation de la femme et l'objectif était de vaincre la millénaire égemonie de l'homme, en revendiquant toute une série de droits.

Ce que j'entends souligner maintenant, c'est l'évolution que le mouvement féministe et post-féministe, peut-être même sans le savoir, à réalisé: l'expression «égalité de chance» renferme en elle meme, à mon sens, deux significations totalement indissociables: le concept de droit et celui de devoir.

Et c'est à proprement parler cela la vraie révolution culturelle.

Il y aurait beaucoup à dire sur cela, mais je me tiendrais au sujet spécifique du travail domestique. La femme et plus particulièrement la femme au foyer, non plus à travers des luttes ouvertes mais utilisant pleinement l'intelligence et la fine sensibilité qui la caractérisent, a obtenu non seulement la reconnaissance de ses propres droits ignorés pendant des millénaires, mais a obligé l'homme à prendre aussi conscience de ses « devoirs » domestiques.

Je dois admettre mon excès d'optimisme car, en fait, les hommes dont je parle ne représentent même pas la classique partie émergée de l'iceberg !

Cependant ils existent et, comme je veux rester positif, je crois qu'ils y en a beaucoup en devenir ; et nous sommes la pour témoigner non seulement d'avoir compris la leçon mais d'être déjà passés à l'action ; cette fois non plus comme envahisseurs puis conquérants, mais dans un sincère et concret rapport d'égalité qui vient de la prise de conscience d' « être » égaux et non d' « affirmer » ou pire encore de se limiter à « prétendre » être égaux.

Il est cependant vrai qu'il y a encore beaucoup de résistance chez les hommes à vivre la maison et la famille avec ce nouveau regard : nous le voyons tous les jours à l'occasion des rencontres et des échanges. Le travail domestique est toujours considéré comme une activité typiquement féminine.

Il y a encore trop d'hommes qui nous regardent avec scepticisme, si ce n'est avec ironie.

Il faut dire aussi qu'il y a encore beaucoup de femmes qui ne voient pas d'un bon oeil la possibilité de déléguer totalement ou en partie à l'homme les travaux domestiques, comme s'occuper des enfants ou diriger la maison.

J'ouvre une parenthèse : en ce sens, la société doit encore grandir. Nous sommes conscients qu'il appartient aux hommes de démontrer aux femmes que la confiance que nous leurs demandons sera récompensée avec le temps.

En quelque sorte, c'est un peu comme dire que, après bien des erreurs, nous devons reconquérir l'estime de la femme, et ceci en particulier sur le territoire qui, pour de nombreuses raisons, a toujours été considéré comme leur appartenant .

Retournons maintenant à la réalité et aux situations que, aussi bien le mouvement des hommes au foyer que l'homme au foyer dans son individualité, rencontrent journellement. Nous nous sommes rendu compte de la réaction positive des institutions publiques qui ont démontré qu'elles avaient compris l'importance de la question et se sont mobilisées pour accélérer la reconnaissance juridique du travail domestique de l'homme. A ce sujet, nous avons fait un important pas en avant à l'occasion d'un cas dont nous avons eu récemment connaissance : nous avons transmis au Ministère de « l'Egalité des chances » en la personne de Madame le Ministre Stefania Prestigiacomo, une demande officielle de révision de la loi qui, en Italie, empêche qu'un enfant soit enregistré à sa naissance avec les noms des deux parents.

Au-delà du fait que plusieurs pays (en Europe et dans le monde) prévoient cette possibilité, il nous semble qu'une loi ainsi conçue porte un grave préjudice à la dignité de la femme, et la relègue dans une position secondaire, aussi bien au niveau de la famille qu'au niveau social.Nous espérons pouvoir compter sur votre soutien dans cette action.

Nous sommes entre autres convaincus qu'il y a encore beaucoup à faire en particulier pour stimuler la croissance culturelle de la population. C'est en ce sens, profitant de notre présence aussi bien au niveau national qu'européen, que nous faisons connaître notre totale disponibilité à collaborer dans ce sens.

Nous sommes conscients des difficultés qui nous attendent pour contribuer à redonner au travail domestique toute sa dignité. Aujourd'hui rares sont ceux qui nieraient l'importance de ce travail, mais c'est une chose de reconnaître son importance, s'en est une autre d'en reconnaître la dignité,

(et c'est cela qui compte le plus, et sur lequel il y a encore le plus à faire) et donc que l'on reconnaisse la pleine dignité de celui qui l'exerce, qu'il soit homme ou femme.

Nous faisons appel à chacun de vous pour nous aider à trouver, à travers un développement de notre réalité associative toujours plus important, des confrontations culturelles et matérielles que, depuis le départ et plus encore aujourd'hui, nous nous sommes données comme objectif et qui, nous en sommes convaincus, constituent la base pour une vraie et réelle situation permettant de vivre vraiment les égalités de chance.

Nous espérons que cette assemblée Générale accueillera notre demande pour faire partie, comme membre à part entière, de la Fédération européenne. Et nous espérons que, à partir d'aujourd'hui, vous tous ici présents puissiez être une aide concrète, faisant connaître l'existence de notre Association dans vos pays respectifs, afin que toujours plus d'hommes se mobilisent harmonieusement vers un véritable point de rencontre avec les femmes, aussi bien à l'extérieur que, pour ce qui nous tiens le plus à cœur, à l'intérieur de la maison.

Je conclu en renouvelant au nom du Président, en mon nom et en celui de tous les hommes au foyer que nous représentons, nos remerciements pour votre engagement et pour la grande unité d'intentions et d'actions (une des qualités de la femme) dont vous avez fait preuve pendant toutes ces années. Je crois pouvoir dire que vous nous avez servi d'exemple. Nous pouvons simplement nous souhaiter un futur à la hauteur de l'engagement et des résultats que vous avez obtenus et dès maintenant, nous voulons simplement vous faire savoir que nous sommes la, à votre cotés. Et nous espérons que vous serez avec nous.

Au MO.I.CA et à la Fédération Européenne, encore un remerciement.

Nous vous invitons tous à nous suivre sur cette voie pour grandir ensemble.

Associazione Uomini Casalinghi

Pietrasanta Lucca

Mobil:  – 0039 333 9034252  

Condividi questo articolo